Plasturgie : un corps de métiers ouverts à tous

Si dans certains secteurs, l’accès à l’emploi est réservé à un ou quelques niveaux de compétences, le corps de métier de la plasturgie, de son côté, se distingue par sa diversité de personnalités et de compétences. En effet, pour y travailler, un CAP peut suffire. Cela n’empêche cependant pas d’y trouver des professionnels ayant un Bac+5 ou un diplôme équivalent.

Possibilité d’y accéder sans passer par le bac

Pour pouvoir répondre aux offres d’emploi concernant un poste lié à la plasturgie, vous pourrez ne pas avoir besoin d’un bac. En effet, certains métiers de ce secteur requièrent seulement la disposition soit d’un CAP Plasturgie, soit d’un CAP Composites. C’est le cas notamment de ceux liés à la main-d’œuvre pour la production des pièces en petites séries.

La formation menant à l’obtention d’un tel diplôme est prévue pour durer 2 ans. Elle consiste notamment en un apprentissage des techniques de production d’éléments en matière plastique et/ou composite et des bases en matière de sécurité, d’hygiène et d’environnement. Si vous voulez parvenir jusqu’au Bac professionnel Plastiques et Composites, il vous faudra, après le collège, une formation de 3 ans sous statut scolaire ou en alternance.

Durant ces 3 années, vous devrez notamment apprendre comment opérer sur des installations automatisées avec une ou plusieurs des techniques de production existantes : extrusion, injection, thermoformage, etc. Vous vous connaîtrez aussi en contrôle de fonctionnement des machines, en vérification de qualité de production et intervient en résolution des problèmes fréquents sur les sites de production.

De nombreux choix d’orientation pour les bacheliers ?

Dans le cas où vous avez terminé le Lycée avec succès, les options s’offrent à vous pour pouvoir accéder à un métier de la plasturgie sont plus nombreuses. Et toutes vous permettent de prétendre à un poste évolutif et/ou à responsabilité et mieux rémunéré. En voici les plus prisées des formations qui vous sont accessibles :

– BTS IP Europlastic : comme son nom le laisse déjà savoir, la formation menant à ce brevet de Technicien supérieur dure 2 ans. Elle inclut des cours théoriques et des stages en entreprise.

– 4 Licences Pro spécialisées : Pour pouvoir vous y engager, vous devrez avoir, tout d’abord, un bac+2. La troisième année de votre étude supérieure, elle, sera consacrée à la spécialisation dans la gestion de projets à caractère industriel.

– Master Matériaux Plastiques et EcoConception : la formation permettant d’obtenir ce diplôme se fait en apprentissage et seulement auprès des organismes habilités par l’Education Nationale pour la délivrer comme l’ESIREM de Dijon et le CIRFAP.

– Diplôme d’ingénieur : pour pouvoir suivre une formation d’ingénieur pour travailler notamment dans la recherche et développement du secteur de la plasturgie, il faudra répondre aux critères d’une sélection de dossier ou passer avec succès un concours après le bac+2.

Et pour les travailleurs voulant se réorienter professionnellement ?

Si vous êtes un professionnel qui souhaite se lancer dans la plasturgie, sachez que vous n’avez pas toujours à suivre les voies de formations classiques. En optant pour une formation en alternance en effet, vous profiterez, en plus d’une formation théorique dans un centre de formation, d’une formation pratique en entreprise.

Et il ne s’agit pas d’un simple stage non rémunéré. Votre contrat d’alternance peut en effet être un CDD ou un CDI et vous permet ainsi d’obtenir des rétributions pouvant être équivalentes au SMIC. De quoi palier la perte de revenu liée au fait de quitter votre poste du moment. A noter par ailleurs qu’après votre formation en alternance, vous pourrez prétendre au juste salaire relatif à un poste trouvé. Vous pourrez vous rendre sur www.emploi-plasturgie.org pour vous renseigner plus à ce propos.